Rezensionen

Ausgabe 10

Rezension: Beiträge zur Ethnologie der Kindheit

Erziehungswissenschaftliche und kulturvergleichende Aspekte

Werner Egli und Uwe Krebs (Hg.)

Seite 195
Saskia Walentowitz

On peut se réjouir de cette publication éditée par W. Egli et U. Krebs, car l’ethnologie de l’enfance reste embryonnaire malgré ses nombreux intérêts scientifiques. L’anthropologue français Pierre Erny, pionnier dans ce domaine, rappelle dans son introduction au livre que la discipline s’y était pourtant intéressée dès sa fondation et plus particulièrement dans les années 1930, avec le courant Culture and Personality américain.

Il ne relève peut-être pas du hasard que M. Mead soit à la fois aux origines d’une anthropologie féministe et d’une anthropologie qui se consacre depuis une trentaine d’années à la petite enfance, notamment en France. Le peu d’attention que les anthropologues daignent offrir aux enfants renvoie sans doute aux raisons pour les- quelles les femmes ont été long- temps absentes des ethnographies. Traditionnellement relégués au «domaine privé» des mères, les petits d’hommes ne semblent guère être des sujets autonomes et ont double peine à sortir de leur invisibilité.