Laufende Forschungen

Ausgabe 11

Entre bavardages et secrets: l'usage d'Internet dans les cybercafés de Bamako

Seite 119
Béatrice Steiner

La dualité qui existe entre les «relations à plaisanterie» et les «relations d’évitement» constitue un point essentiel de mon analyse des usages d’Internet dans les cybercafés de Bamako, au Mali. L’étude des relations nouées grâce à la fréquentation du cybercafé permet de montrer que ces liens sociaux, constitués en «paires» (de proximité ou d’éloignement), organisent la manière dont le média est utilisé dans ces espaces publics et plus largement explique comment se compose la population qui les fréquente. Toutefois, ces relations ne doivent pas être considérées de manière littérale. En effet, elles ne se retrouvent pas forcément telles quelles dans les cybercafés. Nous sommes confrontés ici à une perspective symbolique et ce sont davantage les caractéristiques de la parole qui circule dans ces relations qui organisent les usages d’Internet. Se concentrer sur les caractéristiques de la parole à plaisanterie permet de mettre en évidence une pratique claire: le média est utilisé pour raviver certains liens, il permet le bavardage immodéré, la plaisanterie et les différents acteurs du réseau servent de relais à l’information. Lorsque la perspective s’inverse et que le point de vue se porte sur la parole d’évitement, le tableau est radicalement différent: Internet devient alors un moyen de contourner le réseau. L’information véhiculée se raréfie et les acteurs servent davantage à la conserver pour eux-mêmes qu’à la diffuser.