Laufende Forschungen

Ausgabe 15

Virevoltes de l’assurance maladie, constance des pratiques de soins des assuré-e-s

Seite 92
Hélène Martin, Jérôme Debons

Dans la littérature anthropologique portant sur les contextes occidentaux, la coexistence sur un même territoire de divers savoir-faire et points de vue autour de la santé, du corps et des soins a été souvent relevée; on la pense généralement comme une confrontation entre une médecine scientifique dominante et des pratiques de soins issues de traditions et d’idéologies médicales différentes et hétérogènes. La médecine scientifique dominante et d’autres médecines appelées tantôt «complémentaires», tantôt «alternatives» ont été articulées en fonction de qualités opposées: alors que la première opérerait sur un corps objet, fragmenté en fonctions et organes, les secondes privilégieraient une approche holiste du corps et des soins, envisageant la maladie non comme une intruse mais comme le signe d’une rupture entre l’individu et son environnement et postulant une indissociabilité psyché-soma.