Rezensionen

Ausgabe 16

Cachez ce travail que je ne saurais voir

Ethnographies du travail du sexe

Lieber Marylène, Dahinden Janine, Hertz Ellen (sous la direction de)

Seite 197
Isabelle Csupor

Paru en 2010, l’ouvrage, dirigé par Marylène Lieber, Janine Dahinden et Ellen Hertz, nous propose de questionner la notion de «travail» dans le «travail du sexe» d’un point de vue ethnographique. Le colloque, organisé en janvier 2008 à Neuchâtel et dont la présente publication rend compte, s’était fixé comme objectif de «contribuer à ouvrir la boîte noire du ‹travail du sexe› et de documenter finement des activités que nous faisons bien souvent mine de connaître sans pour autant comprendre ni les activités qui les composent réellement, ni les rapports sociaux qui les structurent» (p. 7).
Elles montrent combien le «travail», vu sous cet angle, peine à s’inscrire dans le débat académique et politique contemporain, polarisé autour de deux positions: des raisonnements moraux qui considèrent que la prostitution constitue une forme extrême d’exploitation ou des discours exaltants de certain·e·s praticien·ne·s des métiers du sexe qui en évoquent le pouvoir émancipateur.