Rezensionen

Ausgabe 16

Figure de la jeunesse

Fête, ruralité et groupes de jeunes

Isnart Cyril (coord., avec la collaboration d'Isabelle Lazier)

Seite 193
Laurence Ossipow

Figure de la jeunesse permet d’abord de décaler le regard sur les «jeunes» et les relations intergénérationnelles, une thématique plus souvent étudiée – en tout cas depuis le XXe siècle – dans son urbanité. En ce sens, l’article conclusif de C. Calogirou sur les pratiques de skate en contexte non urbain (par exemple, le longboard), reflète bien la volonté de tout l’ouvrage, qui est de proposer une analyse sur les «jeunes des champs» (p. 152) comme miroir tendu aux «jeunes des villes». Il offre ensuite une des rares occa- sions de revenir sur les analyses historiques et ethnographiques qui ont présidé à une certaine sociologie de la jeunesse centrée sur les âges de la vie et la transition à l’âge adulte, l’allongement de la jeunesse et la déconnexion des seuils de passage à l’indépendance (par exemple Galland 1991).