Bild-Essays

Ausgabe 17

1991-2011

Traces iconographiques des «Guerres Balkaniques»

Seite 182
Patrick Naef

La région des Balkans a connu des con its armés violents dans les années quatre-vingt-dix et près de vingt ans après, les traces de la guerre sont encore visibles. Si les immeubles en ruines, les mines antipersonnelles, les impacts de balles et de mortiers disparaissent progressivement suivant un processus de reconstruction, certaines traces sont encore présentes, conservées volontairement ou laissées à l’abandon. De plus, certaines pratiques – muséales, artistiques, ou commerciales – participent à la mise en mémoire de ces guerres, par la production de graffitis, la vente de souvenirs ou encore la réalisation de divers projets artistiques. Cette contribution vise à exposer certaines représentations iconographiques de ces conflits, par l’exploration d’objets contemporains à ces guerres ou par la présentation d’éléments produits a posteriori. Les «roses de Sarajevo» – des impacts de mortiers remplis de peinture rouge et repérables dans différents endroits de la capitale bosnienne – peuvent déjà illustrer une forme de patrimonialisation et de mise en mémoire de la guerre.