Bild-Essays

Ausgabe 17

Regards croisés sur le sud du Chili

Seite 150
Sylvie Boisseau, Sabine Kradolfer, Frank Westermeyer

«L’Amérique du Sud a reconnu que nous avions la vocation d’accomplir ici la mission de la civilisation, et que nous ne le pouvons qu’en tant que Germains». Cette phrase tirée de l’ouvrage de Carl Alexander Simon Die Auswanderung der Demokraten und Proletarier und deutschnationale Kolonisation des südamerikanischen Freistaates Chile résume bien l’état d’esprit dans lequel cet artiste et penseur utopique du milieu du XIXe siècle projette la création de colonies d’immigré∙e∙s allemand∙e∙s dans le sud du Chili. En 1850, au moment de la sortie de la deuxième édition revue et corrigée de son livre publié originalement en 1848, Simon s’embarque enfin pour la «terre promise» chilienne qu’il n’a pas encore foulée mais dont il vante les mérites dans sa publication. Cette terre accueillera ainsi des colonies allemandes dont les descendant∙e∙s se sentent aujourd’hui profondément chilien·ne·s tout en armant leurs particularités culturelles d’origine, ainsi que locales, pour se démarquer du pouvoir central de la capitale.