cover
separator
noch nicht freigeschaltet
Seite
Cover 19/2014
Ausgabe 19/2015
Dossier

Patrimoine Culturel:
Constitutions, Conflits et Conventions

Kulturerbe:
Gegenstand, Erkenntnisinteresse und Ausblick

Koordination: Silke Andris, Florence Graezer Bideau
Lesen
Seite 8
Silke Andris and Florence Graezer Bideau
Challenging the notion of heritage?
Introduction
When states worldwide ratifi ed the 2003 UNESCO Convention on the Safeguarding of the Intangible Cultural Heritage (ICHC), eff orts to document and safeguard tangible and intangible culture reached a new peak. Previous drives from the United Nations Educational, Scientifi c and Cultural Organization that sought to preserve and safeguard culture had been targeted solely at the tangible; monuments and mobile material culture (Unesco 1972). Following the 2003 convention, however, UNESCO’s approach broadened to include intangible culture and values. The ICHC aims to sustain «a living, if endangered, tradition by supporting the conditions necessary for cultural reproduction» (Kirshenblatt-Gimblett 2006: 164).
Lesen
Seite 19
Caroline Bodolec
Être une grande nation culturelle
Les enjeux du patrimoine culturel immatériel pour la Chine
kjh kjh kjh kjh kjh kjh China is one of the most active states in the promotion of the UNESCO Convention for Intangible Cultural Heritage. At the seventh session of the Intergovernmental Committee for the Safeguarding of Intangible Cultural Heritage (Paris, 2012), China got a single proposal on the «Register of Good Practices», after many heated debates. This choice indicates a shift in China’s policy from making the treasures of its heritage visible to positioning itself as a model for other nations. Since the beginning of the annual deliberations on the listing of ICH, a signi cant number of Chinese cases have been considered, some have been put on hold or suspended while others have been dismissed. This article examines the manner in which the Chinese administration prepared these applications in terms of content and form. Such inquiry is particularly pertinent since it reveals the ways in which the 2003 Convention was embedded in the Chinese law and the ways in which it fostered certain elements of ideology.
Lesen
Seite 31
Theresa Beyer
Repertoires als «inventories»
Aushandlungsprozesse von immateriellem Kulturerbe in der Neuen Schweizer Volksmusik
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Musicians in the  eld of New Swiss Folk Music produce their repertoire drawing on material from Swiss traditional music. Following very re ective approaches they (re-)construct Swiss folk music, create new meanings, and inject it with new values. It is particularly insightful to compare the process of repertoire-making with the processes of inventory-making of intangible cultural heritage: in this particular moment musicians decide and re ect on which pieces, songs and melodies are worth to be played and thus worth to be safeguarded.
Lesen
Seite 43
Maya Ishizawa
The intangible in cultural landscapes: two world heritage examples
The Archaeological Park of Ollantaytambo in Peru and the National Park of Ordesa and Monte Perdido in Spain
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Cultural landscapes have become a classi cation of cultural heritage of increasing use in the nominations to the World Heritage List. In spite of providing a framework for the integration of alternative understandings of heritage to Western tradition, the concept of cultural landscape itself originated from inside the frame of a naturalist ontology proper to Western philosophy. Even if cultural landscapes intend to integrate cultural and natural, tangible and intangible values, there is a lack of a model of protection designed for this integration. This paper examines two sites in mountain areas shaped by agropastoralist practices, but protected under two di erent models: the archaeological park and the national park. The purpose is to contrast the values «o cially» assigned to these sites as cultural landscapes to the local values encountered in the  eld, in order to show the challenges for a comprehensive system of conservation that involves local communities.
Lesen
Seite 55
Julie Perrin
Le «patrimoine» comme économie des «restes»
Le cas des savoirs et savoir-faire autour des plantes sauvages en Suisse
kjh kjh kjh kjh kjh kjh This analysis of the heritagization of practices of gathering wild herbs in the Swiss context argues that the notion of «heritage» maintains a double relation to the «remains of history»: on the one hand, it grants them the status of «heritage» through a process of recycling; on the other hand, this status has the effect of producing new «remains» by a process of arbitration and selection. Based on an ethnographic investigation in Valais, this study shows that heritagization not only results from, but also causes dynamic reconfigurations in the field of knowledge and know- how related to wild herbs.
Lesen
Seite 68
Salvatore Bevilacqua
La fortune de la diète Méditerranéenne
De la médicalisation à la patrimonialisation
kjh kjh kjh kjh kjh kjh This article describes the recent registration of the Mediterranean Diet on the UNESCO list of intangible cultural heritage as a historic issue of an approval process involving medicine, politics and myths about food. Indeed, the medico-scientific «discovery» of the bene ts of this diet coincides with social and political contexts focusing on public health emergencies related to «bad» food habits (mainly overweight and cardiovascular diseases). Thus, we will try to demonstrate how this patrimonialisation process implied a global restyling of the so called Mediterranean way of eating, involving both a selection and reorganisation of its tangible (olive oil especially) and intangible components (historical transmission, healthy cuisine…) as a unique cultural pattern. The following analysis therefore deals with three interrelated social frames – public health counselling, political agenda setting, territorial rede nition – that produce the «symbolic edibility» of the modern Mediterranean Diet.
Lesen
Seite 80
Isolde de Villiers, Rita Kesselring
What's in a name?
Street Names and the Fine Line between Silencing and Predicating History

The women’s march in 1956 to the Union Buildings in Pretoria ended with thirty minutes of complete silence, as part of the protest against the extension of the Apartheid pass laws to women. Lilian Ngoyi initiated this muted half hour. It was a quest for meditating on what kind of society South Africans aspire to live in.

Muted signs, such as a minute’s (or 30 minutes’) silence, but also the removal of a monument, or the silences in the testimonies of victims and perpetrators before the South African Truth and Reconciliation Commission of the mid-1990s, are signifiers for many unresolved societal issues. On the other hand, though, many have tried to give expression to the horrors of the Apartheid past: new monuments have been erected (e.g. the Freedom Park and the Apartheid museum) and many have bravely given words to their experiences under Apartheid rule. Both silence and pred- ication can be the basis for a societal discussion of the past, the present and the future. This article looks at one specific attempt to deal with the past that combines both: silence and predication.
Lesen
Seite 104
Hervé Munz
La chair(e) de l'horlogerie «authentique»
Les théâtralisations du corps des praticien-ne-s dans la communication publicitaire des marques à la Foire de Bâle
kjh kjh kjh kjh kjh kjh La recherche doctorale que j’eff ectue depuis 2009 dans les milieux horlogers de l’Arc jurassien1 se situe à la croisée d’une anthropologie des compétences (skills) et des savoirs, d’une réfl exion sur les techniques du corps et d’une ethnologie des patrimonialisations. Elle me conduit à décrire les dynamiques de transmission des habiletés horlogères et les logiques qui sous-tendent leurs mises en valeur, en me focalisant sur les formes incorporées d’activité et la gestualité. En menant diff érentes phases d’observation dans des écoles techniques et des ateliers ainsi que durant un certain nombre d’évènements tels que les salons professionnels ou les visites d’usines, j’étudie la manière dont les corps des praticiens et des praticiennes sont engagés dans l’exercice du métier mais également investis dans la promotion et l’authentifi cation de l’horlogerie, de ses acteurs, de ses territoires.
Lesen
Seite 94
Michel Koebel
Immersion dans un club de plongée
L’engagement dans une communauté de loisir
The study examines the nature of the bonds between people in an associative diving club. The speci c characteristics of this activity – in particular the risks attached to its practice – lead to the constant strengthening of the bonds between the divers at all times and in particular during the learning phases. Then, as they keep bene tting from the commitment of volunteer tutors, they are led to feel indebted and, in turn, to commit themselves, thereby taking part in establishing or maintaining a community of leisure.
Lesen
Seite 116
Maëlle Meigniez
Formes et mesures de l'engagement
De la distinction entre bénévoles et professionnels à la dé
Loin de l’image de la discrète association religieuse qui aidait les pauvres de sa commune, certaines associations d’aide occupent une place de plus en plus importante dans le champ de l’action sociale. Non seulement celles-ci sont bien visibles dans les médias et les lieux publics, mais elles collaborent aussi avec l’Etat, au niveau national, cantonal ou communal, pour mettre en oeuvre des politiques sociales, ciblant des publics divers. Ma thèse de doctorat vise à comprendre l’action d’aide de ces associations. Plus précisément, mon enquête tend à analyser comment elles participent à l’action publique, dans un contexte où il faut les penser dans un double processus d’«intégration de l’associatif au sein des politiques publiques» et d’«externalisation de missions de service public» (Genard 2002: 3).
Lesen
Seite 121
Eva Nada
En attendant une place d'apprentissage
La prise en charge des «jeunes chômeurs peu quali
kjh kjh kjh kjh kjh kjh En Suisse, depuis le milieu des années 1990, la question des jeunes peu qualifiés, souvent étiquetés comme des personnes «en rupture de formation», «en diffi culté», «décrocheurs», est construite comme un problème social. Aujourd’hui la formation «certifiante», c’est-à-dire couronnée par un diplôme du post-obligatoire (attestation de formation professionnelle, certifi cat fédéral de capacité, maturité professionnelle ou générale), est devenue une condition nécessaire, mais pas suffi sante, pour intégrer le marché du travail (Lefresne 2003). Autrement dit la formation constitue une garantie minimum contre la précarité et la pauvreté (Flückiger 2007). Ainsi les jeunes qui ne poursuivent pas leur formation après la scolarité obligatoire sont devenus un souci politique majeur et font l’objet de multiples interventions étatiques (Amos et al. 2003, Behrens 2007). Certaines de ces interventions s’inscrivent dans les politiques de formation, d’autres dans les politiques sociales ou les politiques de l’emploi. Elles sont mises en oeuvre à un niveau local au plus proche des territoires, d’autres dépendent de législations fédérales et de politiques mises en oeuvre à un niveau national ou international.
Lesen
Seite 126
Maude Reitz
(Auto)contruire son quotidien
Quelques pratiques et techniques contemporaines du savoir-vivre nomade
kjh kjh kjh kjh kjh kjh La recherche que je mène depuis 2013 s’inscrit dans une époque où sévit en France et à l’échelle européenne une grave crise du logement caractérisée par une inadéquation entre l’offre et la demande rendant ce dernier inaccessible pour une large part de la population, surtout dans les grandes villes. Dans les pays industrialisés, se dessinent ainsi parallèlement de nouvelles formes de précarité sociale et de pauvreté ainsi qu’une mouvance de retour volontaire vers des modes d’habiter plus nomades (Jeanjean & Sénépart 2011), révélant le grand paradoxe des villes contemporaines, qui à la fois fabriquent et rejettent l’itinérance. L’habitat mobile s’inscrit dans une longue chaîne d’habitats qualifiés de «non-ordinaires» ou «hors-normes»  et englobe, outre l’habitat mobile proprement dit, l’habitat précaire ou provisoire, ces dimensions pouvant par ailleurs se recouper. Niché au cœur de friches urbaines ou loin des centres-villes, sur les bords de route, entre campements éphémères et lisières de forêts, il est envisagé et pratiqué comme résidence permanente par certains et constitue pour d’autres une solution d’hébergement temporaire.
Lesen
Seite 132
Karin Renold
Food and the museum
Erforschung von Museumsgeschichte und -praxis mit einem Fokus auf Essen / Ernährung
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Seit Beginn der «New Museology» (Vergo 1989) und zeitgenössischer kritischer Studien zum Museum in den USA (Karp & Lavine 1991, Ames 1992) ist viel über Museen geforscht und geschrieben worden. Der Schwerpunkt lag dabei – im Zuge allgemeiner Kritik der Repräsentation – insbesondere auf der Dekonstruktion von musealen kulturellen Konstruktionen (Macdonald 2006: 3). Hingegen gibt es erst wenige Untersuchungen, die das Museum nicht als «Text» begreifen, sondern sich vielmehr der Erforschung von Materialität, beziehungsweise Prozessen der Materialisierung, zuwenden (vgl. Butler 1993, Buchli 2002, Geismar & Tilley 2003: 172), die Materialität von Objekten (Dudley 2010) sowie die Ordnung der Sinne (Edwards et al. 2006) eingeschlossen.
Lesen
Seite 138
Marc-Olivier Gonseth, Musée d'ethnographie de Neuchâtel
Notice nécrologique Theres Gähwiler 1943–2013
J’ai rencontré Theres Gähwiler en 1989, lorsque j’ai repris la direction de la Commission de rédaction de la Société suisse d’ethnologie, dont elle était – heureusement pour notre groupe de débutant(e)s) – déjà membre et même seule rescapée. Personnalité lumineuse, d’une très grande gentillesse et d’une grande rigueur intellectuelle, elle a épaulé la nouvelle équipe de rédaction avec beaucoup de savoir-faire, de générosité et d’entregent.
Lesen
Seite 139
Heinz Käufeler, Ethnologisches Seminar Zürich
Obituary Lorenz G. Löffler 1930–2013
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Shortly before the end of 2013, Prof. Lorenz G. Löffl er passed away in Romanshorn on Lake Constance. An inspiring teacher with an extraordinarily latitudinarian attitude and critical mind, Löffl er founded the Ethnologisches Seminar of Zürich University in 1971 and left a strong impression on generations of students and anthropologists well beyond his retirement in 1995.
Lesen
Seite 141
Lara Bauer, Institut d’ethnologie, Neuchâtel
Les nouveaux guérisseurs
Biographies de thérapeutes au temps de la globalisation
Que sont devenues aujourd’hui ces figures teintées d’orientalisme que sont les «guérisseurs et les guérisseuses traditionnel-les » des sociétés asiatiques et africaines dans ces mondes simultanément brassés par les flux de la globalisation et drainés par ses filtres locaux? Comment ces figures du «guérissage» sont-elles devenues désormais objet de circulation – entreprenant de véritables tournées thérapeutiques à travers les continents? Quelles problématiques identitaires au sein du marché thérapeutique local et global les conduisent à se procurer des nouveaux registres de légitimation (religieux, académique, alternatif ou autre)? Si les guérisseurs inspirés par la biomédicalité composaient déjà une certaine marge du tissu social dans les années 1980, la diff usion globale des systèmes thérapeutiques, la professionnalisation du personnel de la santé internationale, le développement des NTIC, la libéralisation des marchés et l’intensifi cation des échanges transnationaux sont autant de paramètres qui ont confi guré un creuset symbolique fertile, non pas à leur émergence, mais à leur foisonnement parfois exponentiel. Fatalement, dans un ordre social altéré en sont-ils venus à endosser un rôle social modifié.
Lesen
Seite 143
Cristina Ferreira, Unité de recherche de la Haute Ecole de santé Vaud (HESAV)
La question morale
Une anthologie critique
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Comment la pratique et la subjectivité de l’anthropologue sontelles structurées par les questions morales de son époque? A défaut de disposer de réponses tranchées et qui font le consensus, la discipline peut-elle apporter des éclairages sur des sujets sensibles comme le port du voile à l’école, la polygamie ou les châtiments corporels? Cette anthologie critique aborde ces questions, sans pour autant gommer les divisions théoriques et idéologiques qu’elles suscitent dans le monde scientifique. Car, après tout, l’anthropologie n’est-elle pas le reflet et le produit d’une société traversée par l’incertitude et la confl ictualité morales? Pour les sciences sociales, le défi n’est pas des moindres. Dans le contexte actuel, la morale tend à servir de grille de lecture dominante à une multitude d’objets, participant ainsi à la dépolitisation des enjeux et au voilement des inégalités. Partant de cette thèse, Didier Fassin et l’équipe de chercheurs qui l’entoure ont développé depuis un certain nombre d’années un programme scientifi que prolifique.
Lesen
Seite 145
Eva Fischer, Institut für Sozialanthropologie, Universität Bern
Sakrale Rituale und verwandschaft
Ethnografische Texte zut transkulturellen Lebenswelt der Mapuche in Sahuelhue
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Während der vergangenen beiden Dezennien wandelte sich das Verfassen ethnografischer Monographien zur selten geübten Praxis sozialanthropologischer Textproduktion. Diese Entwicklung spiegelt sowohl die Veränderungen in Selbstverständ- nis und Eigendefinition als auch in Aufgabenstellung und Kom- petenzen der Disziplin wider. Mit Sakrale Rituale und Verwandtschaft legt nun jedoch Helmut Schindler, der langjährige Leiter (1980-2005) der Abteilung Lateinamerika im Staatlichen Museum für Völkerkunde in München, eine umfassende ethnografische Bestandesaufnahme der Lebenszusammenhänge und Handlungskontexte in einer südchilenischen Lokalgesellschaft vor.
Lesen
Seite 147
Valérie Gorin, CERAH, Université de Genève
Jeux de miroir
Réflexions sur MSF et l'action humanitaire
kjh kjh kjh kjh kjh kjh En publiant ce recueil de textes réfl exifs sur son organisation et l’action humanitaire, MSF et Caroline Abu-Sada (responsable de l’Unité de recherche sur les enjeux et les pratiques humanitaires à MSF-Suisse) se proposent d’emblée d’interroger «les enjeux du monde humanitaire actuel» ainsi que «les défis, les dilemmes et les questions éthiques qui découlent inévitablement des activités de MSF» (p. 9). Depuis la fin de la guerre froide et le 11 Septembre, le champ humanitaire est en eff et contesté, à la fois par des nouveaux acteurs de l’aide et par des groupes armés dans des contextes de crise chroniques et complexes. C’est en partie la vision et la portée hégémonique d’un système humanitaire qui s’est développé principalement en Occident depuis plus d’un siècle qui sont remises en cause.
Lesen
Seite 149
Sabine Kradolfer, Institut des sciences sociales, Université de Lausanne
Précis de photographie à l'usage des sociologues
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Contrairement à ce que pourrait laisser croire une lecture restrictive de son titre, ce court précis de photographie s’adresse autant aux anthropologues – ainsi qu’à d’autres chercheur-e-s en sciences humaines et sociales – qu’aux sociologues stricto sensu. Collant parfaitement à la défi nition que le Larousse donne d’un précis: «Ouvrage qui expose brièvement les éléments essentiels d’une discipline1», ce petit livre traite, en une centaine de pages, de diff érentes questions relatives à l’utilisation de la photographie dans le cadre des enquêtes en sciences sociales. Ses auteurs, Sylvain Maresca et Michaël Meyer, qui sont tous deux sociologues, se sont interrogés dans leurs travaux quant aux images et à leurs usages dans les sciences sociales, tout en utilisant les techniques visuelles dans le cadre de diff érentes recherches qui sont par ailleurs citées dans ce précis. Leur objectif est ici d’aborder des «questions méthodologiques et techniques afi n de donner aux étudiants de sociologie des outils pratiques pour utiliser les images avec à-propos et rigueur» (p. 8) dans une démarche qui «se veut avant tout pratique, utile» (p. 8).
Lesen
Seite 151
Laurence Ossipow, HES-SO, Genève
La condition Cosmopolite
L’anthropologie à l’épreuve du piège identitaire
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Réfl exion sur la notion de frontière au moment où se multiplient les murs – barbelés ou liquides comme la Méditerranée – et où les plus précaires sont condamné-e-s aux déplacements sans pouvoir s’établir nulle part, l’ouvrage de Michel Agier se révèle essentiel pour analyser ce qu’il nomme la condition cosmopolite. Composé de sept chapitres, le livre nous invite à rompre avec les discours essentialisants, les identités fi gées, les catégories à l’emporte-pièce, bref à choisir comme Jacques Rancière (cité p.7), «le sujet contre l’identité».
Lesen
Seite 154
Laurence Ossipow, HES-SO, Genève
Le droit d'être suisse
Acquisition, perte et retrait de la nationalité suisse de 1848 à nos jours
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Réflexion sur la notion de frontière au moment où se multiplient les murs – barbelés ou liquides comme la Méditerranée – et où les plus précaires sont condamné-e-s aux déplacements sans pouvoir s’établir nulle part, l’ouvrage de Michel Agier se révèle essentiel pour analyser ce qu’il nomme la condition cosmopolite. Composé de sept chapitres, le livre nous invite à rompre avec les discours essentialisants, les identités figées, les catégories à l’emporte-pièce, bref à choisir comme Jacques Rancière (cité p.7), «le sujet contre l’identité».
Lesen
Seite 156
Société Suisse d’Ethnologie (SSE)
Penser sans frontières
Prise de position de la Société Suisse d’Ethnologie (SSE) à propos des répercussions de l’initiative «contre l’immigration de masse»
Le 9 février 2014 les citoyennes et les citoyens suisses ont accepté l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse. Ce résultat a entraîné la  n de la participation de la Suisse à Erasmus+ et Horizon 2020 par l’UE. Pour la recherche et l’enseignement ceci signi e une restriction de la production du savoir libre. En outre, elle représente une manifestation très préoccupante d’une xénophobie montante dans la société suisse.
Lesen
Seite 157
Schweizerischen Ethnologischen Gesellschaft (SEG)
Für ein denken ohne grenzen
Stellungnahme der Schweizerischen Ethnologischen Gesellschaft (SEG) zu den Folgen der Initiative «Gegen Masseneinwanderung»
kjh kjh kjh kjh kjh kjh Am 9. Februar 2014 hat die Schweizer Stimmbevölkerung die Masseneinwanderungsinitiative der SVP angenommen. Dieses Ergebnis führte zur Beendigung der Teilnahme der Schweiz an Erasmus+ und Horizon 2020 durch die EU. Für Forschung und Lehre bedeutet dies eine Einschränkung des freien Wissenstransfers. Die Annahme der Initiative ist zudem ein beunruhigendes Zeichen für wachsende Fremdenfeindlichkeit in der Schweizer Gesellschaft.
News