Comptes rendus

La rubrique «comptes rendus» cherche à faire connaître des publications d’ouvrages scientifiques récents qui représentent selon l’auteur-e un intérêt méthodologique, épistémologique ou théorique pour la réflexion anthropologique. Les auteur-e-s et les éditions sont accepté-e-s tous azimuts. Toutefois, la revue Tsantsa cherche aussi à promouvoir les publications éditées en Suisse ou provenant de cercles académiques helvétiques.

Le compte rendu se rédige en proposant une analyse critique de l’ouvrage. Il permet notamment de contextualiser l’ouvrage et l’auteur-e dans un champ de recherche plus large et d’offrir un éventail succinct de l’ensemble des thématiques abordées dans le livre.

Les ouvrages d’intérêt sont soit sélectionnés par le comité, soit envoyés directement par les maisons d’éditions au comité. Ensuite, des chercheurs et chercheuses reconnues comme expert-e-s des thématiques abordées par l’ouvrage sont sollicitées par les responsables de la rubrique pour effectuer un compte rendu critique. Il est également possible de proposer spontanément au comité la rédaction d’un compte rendu. La langue d’écriture est généralement celle privilégiée par l’auteur-e qui peut conserver le livre pour lequel elle ou il a réalisé un compte rendu. Le nombre de compte rendus par numéro est variable, mais s’étend généralement entre cinq et dix. La longueur ne doit pas excéder 9'000 signes.

Les directives de présentation des comptes rendus sont disponibles sous «Instructions aux auteurs».

  • Laura Affolter