Appel à contributions

Chères et chers collègues,

Après avoir pris position sur la question éthique dans la recherche empirique, le Groupe de réflexion éthique et déontologique (GRED) de la Société Suisse d’Ethnologie (SSE) poursuit la discussion et offre aux chercheur-e-s la possibilité d’y participer par la rédaction de discussions de cas. Publiées sur le site web de la revue Tsantsa, ces discussions de cas ont pour but de documenter des enjeux éthiques tels qu’ils se sont concrètement posés au-à la chercheur-e dans le cadre de ses recherches. L’auteur-e pourra ainsi exposer le type de réponses qu’il-elle y aura apporté et expliciter les choix, les processus et raisonnements qui l’y ont amené-e.

Pour chaque discussion de cas publiée, le GRED publiera également le commentaire d’au moins un-e second-e auteur-e. Loin de vouloir s’ériger en «contrôleur-e-s» ou «garant-e-s» de l’éthique et rejetant toute démarche moralisante, les membres du GRED souhaitent ainsi encourager l’échange d’expériences, la discussion et la réflexion collective. Il s’agit d’une invitation à s’interroger, dans un but pédagogique et réflexif, sur les différents «moments» de la recherche et leurs enjeux. Le but est ainsi d’illustrer la diversité des réponses que les ethnologues formulent face aux enjeux éthiques, en fonction de contextes ethnographiques et de recherche différents, et de montrer qu’aux questions communes de l’éthique correspondent une large palette de réponses qui font écho à l’espace épistémologique particulier des sciences sociales.

Les contributions pourront être rédigées en français, allemand et anglais et devront se concentrer sur un moment particulier de la recherche, tel que:

  • l’enquête de terrain (de la préparation au retour du terrain, en passant par l’enquête à proprement dite),
  • la restitution des résultats aux différent-e-s interlocuteur-trice-s,
  • l’enseignement,
  • la publication et l’archivage.

Seront privilégiées les contributions qui soulignent non seulement la spécificité de la question éthique du point de vue des chercheur-e-s face à d’autres institutions, mais surtout la façon dont chaque contexte de recherche oblige à négocier des réponses adaptées selon les différent-e-s interlocuteurs/trices. Les commentaires écrits privilégieront quant à eux la discussion et la réflexion dans un esprit constructif et d’ouverture. Plus que de proposer une critique de texte, les commentaires participeront à faire progresser le débat autour d’une ou plusieurs questions en lien avec l’éthique et la déontologie de la pratique anthropologique. Pour ce faire, le commentateur/la commentatrice pourra se baser sur ses propres expériences de recherche ou développer des aspects plus théoriques et généraux de l’éthique en sciences sociales.

Nous vous invitons à nous faire parvenir votre contribution de 8'000 à 10'000 signes maximum (espaces compris) avec un résumé de 1'500 signes (espaces compris) ou votre proposition de commentaire écrit de 6'000 à 10’000 signes maximum (espaces compris), en mentionnant explicitement la contribution discutée, à tout moment à l'adresse suivante: gred@seg-sse.ch