Espace public, cohabitation et marginalités: Quelles nouvelles réalités et quels enjeux pour les villes contemporaines ?

Introduction au dossier

  • Monika Litscher Université du Liechtenstein
  • Giada de Coulon Haute école de travail social de Fribourg (HETS FR)
  • Annamaria Colombo Haute école de travail social de Fribourg (HES-SO)
Keywords: special issue, introduction, public spaces, regulation, marginalisation, surveillance, cities

Abstract

Vidéosurveillance, couvre-feu, aménagement de mobilier urbain encourageant la mobilité, revitalisation des quartiers du centre-ville, présence policière accrue, lois anti-mendicité, mesures d’éloignement... Dans la plupart des villes du monde on observe une augmentation de la régulation et du contrôle des espaces publics ou « semi-publics ». De tels développements suscitent une série de questions : Par qui et comment est négocié l’accès aux espaces publics? Qui est habilité à s’immiscer dans la production de l’espace urbain et qui le fait réellement ? Qui circule dans ces espaces de pouvoir et sous quelles conditions ? Qui en sont les personnes inclues et les exclues, de quelle façon le sont-elles et dans quelle mesure ? Et quelles sont les conséquences de ces processus sur nos sociétés urbaines, pour les groupes et individus qui les constituent ? Comment une vie urbaine démocratique et un usage collectif et égalitaire des espaces publics sont-ils possibles ? 

Author Biographies

Monika Litscher, Université du Liechtenstein

Monika Litscher a fait ses études d’ethnologie, de folklore et de droit international public a l’université de Zurich et de Bruxelles. Avec «Scéneries urbaines» elle a gagné son PhD a l’Institute des Cultures Populaires a l’université de Zurich. Comme professeure à la Haute école de travail social à Lucerne elle était chargé de sujets espace urbain, développement urbain, urbanisme, inclusion et exclusion de l’espace public. Dans ce domaine elle a publié en 2012 un ouvrage intitulé «Mesures d’éloignement des espaces publics urbains». Actuellement elle travail comme chercheuse urbaine et culturelle et réalisatrice, elle est maître de conférence et chercheuse dans le domaine interdisciplinaire et elle répond de domaine des sciences humaines, culturelles et sociales à l’Université du Liechtenstein.

Giada de Coulon, Haute école de travail social de Fribourg (HETS FR)

Giada de Coulon est docteure en ethnologie, diplômée de l’université de Neuchâtel en 2015. Sa thèse a porté sur les questions de perception de légalité chez les requérant-es d’asile débouté-es inscrit-es au régime de l’aide d’urgence. Depuis 2013, elle est engagée comme chercheuse à la Haute école de travail social de Fribourg (HETS FR). Elle y a participé à une recherche qualitative portant sur les représentations du partage de l’espace public, en lien avec l’interdiction de mendier à Genève. En 2015, elle mène une recherche ethnographique envisageant une compréhension intersectionnelle de la posture des dealers de quartier aux Pâquis.

Annamaria Colombo, Haute école de travail social de Fribourg (HES-SO)

Annamaria Colombo est détentrice d’un master en Travail social et politiques sociales de l’Université de Fribourg et d’un doctorat en Etudes urbaines de l’Université du Québec à Montréal. Elle est actuellement professeure à la Haute école de travail social de Fribourg (Haute école spécialisée de Suisse occidentale, HES-SO). Ses champs d’expertise sont les marginalités urbaines et juvéniles et ses recherches s’intéressent notamment aux questions d’identité, de reconnaissance sociale, de sortie de la rue, de comportements dits «à risque» (en particulier chez les jeunes) et de rapport à l’espace des populations marginalisées (jeunes de la rue, SDF, squatteurs, mendiants). Elle a publié en 2015 un ouvrage intitulé «S’en sortir quand on vit dans la rue. Trajectoires de jeunes en quête de reconnaissance».

Published
2016-05-01
How to Cite
Litscher, Monika, Giada de Coulon, and Annamaria Colombo. 2016. “Espace Public, Cohabitation Et marginalités: Quelles Nouvelles réalités Et Quels Enjeux Pour Les Villes Contemporaines ? Introduction Au Dossier”. TSANTSA – Journal of the Swiss Anthropological Association 21 (May):4-25. https://doi.org/10.36950/tsantsa.2016.21.7374.