Faire parler les morts : la preuve par l’image ?

Réflexions anthropologiques sur les développements récents de l’imagerie forensique

  • Séverine Rey Haute école de santé Vaud (HESAV), Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)
  • Céline Schnegg Université de Lausanne
Keywords: forensic autopsy, forensic imaging, ontology of the dead body, anthropology of medical practice

Author Biographies

Séverine Rey, Haute école de santé Vaud (HESAV), Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)

Séverine Rey est professeure en sciences sociales à la Haute école de santé Vaud (HESAV), Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO). Ses recherches récentes se répartissent dans deux domaines: les études genre (choix atypiques de formation et insertion professionnelle) et l’anthropologie des techniques, avec comme centre d’attention l’imagerie médicale.

Céline Schnegg, Université de Lausanne

Céline Schnegg est doctorante en sciences sociales à l’Université de Lausanne. Sa thèse porte sur le risque lié à la consommation d’alcool pendant la grossesse. Dans le cadre de ses recherches, elle articule sociologie des pratiques médicales, sociologie des sciences et des techniques et sociologie des problèmes publics.

Published
2016-05-01
How to Cite
Rey, Séverine, and Céline Schnegg. 2016. “Faire Parler Les Morts : La Preuve Par l’image ? Réflexions Anthropologiques Sur Les développements récents De l’imagerie Forensique”. TSANTSA – Journal of the Swiss Anthropological Association 21 (May):150-54. https://doi.org/10.36950/tsantsa.2016.21.7392.