Bookshelf

The section «book reviews» attempts to bring recently published scientific books to light, which – according to their authors – constitute methodological, epistemological or theoretical contributions to anthropology. Publications of any authors and editors whatsoever are welcome. Nevertheless, Tsantsa specifically seeks to promote publications edited in Switzerland or originating from the Swiss academic field.


For Tsantsa Nr.25 (2020), following books are available for a review:

-Agri-environmental Governance as an Assemblage Multiplicity, Power, and Transformation
Jérémie Forney, Christopher Rosin & Hugh Campbell (eds.)
2018. London/ New York: Routledge. ISBN 9781138070738. 236 p.

"In recent decades, the governance of the environment in agri-food systems has emerged as a crucial challenge. A multiplicity of actors have been enrolled in this process, with the private sector and civil society progressively becoming key components in a global context often described as neoliberalization. Agri-environmental governance (AEG) thus gathers a highly complex assemblage of actors and instruments, with multiple interrelations.
This book addresses this complexity, challenging traditional modes of research and explanation in social science and agri-food studies. To do so, it draws on multiple theoretical and methodological insights, applied to case studies from Asia, Europe, Africa, and the Americas. It elaborates an emergent approach to AEG practices as assemblages, looking at the coming-together of multiple actors with diverse trajectories and objectives. The book lays the foundations for an encompassing theoretical framework that transcends pre-existing categories, as well as promoting innovative methodologies, which integrate the role of social actors – including scientists – in the construction of new assemblages. The chapters define, first, the multiplicities and agencies inherent to AEG assemblages. A second set tackles the question of the politics in AEG assemblages, where political hierarchies interweave with economic power and the search for more democratic and participative approaches. Finally, these insights are developed in the form of assemblage practice and methodology. The book challenges social scientists to confront the shortcomings of existing approaches and consider alternative answers to questions about environmental governance of agri-food systems."

"Les situations de domination ordinaire sont peu visibles dans l’espace public suisse. Nos recherches permettent de montrer que, bien loin d’être silencieux et passifs, les « dominés » mettent en place des moyens d’agir originaux. Ainsi en est-il des personnes séropositives usant du secret pour échapper à l’opprobre, des étrangers négociant et détournant les noms dont on les affuble ou encore des femmes dépendantes économiquement gagnant par un travail empathique auprès de leur mari des plages d’autonomie personnelle. Même sous contrainte, ils agissent et s’aménagent des marges de manoeuvre."

"Identitätspolitische Prozesse in postsozialistischen multikulturellen Gesellschaften sind ein interessantes Beispiel dafür, wie die so genannte Nationsbildung zwischen verschiedenen Eliten und Akteuren ausgehandelt wird. In diesem Buch wird der Fokus auf die Rolle der Jugend in diesem Prozess gelegt, indem diese im Rahmen einer "Identitätspolitik von unten" als aktive Akteure wahrgenommen werden."

"Le modèle suisse de formation professionnelle est au centre d’un engouement sans précédent. En Suisse comme à l’étranger, il est loué pour sa gestion basée sur un partenariat public-privé, pour sa capacité à intégrer un nombre important de jeunes au sortir de l’école obligatoire et enfin, pour la qualité de la formation fournie, en phase avec les besoins du marché du travail. Cependant, ces atouts risquent de masquer la haute complexité de ce modèle ainsi que les défis auxquels il est – et sera – confronté. Rassemblant treize contributions de spécialistes du domaine, cet ouvrage passe le modèle suisse de formation professionnelle à la loupe : il fournit les informations factuelles et les outils théoriques nécessaires pour en déchiffrer la complexité et en identifier les défis majeurs."

"Der Steyler Missionar und Ethnologieprofessor Georg Höltker SVD (1895–1976) war ein
unermüdlicher Forscher und Sammler. Er hinterließ wichtige Kollektionen von ethnographischen
Objekten, Fotografien und Studien vor allem aus Neuguinea, die in Museen
in Basel, Neuchâtel und Wien sowie im Haus Völker und Kulturen (Sankt Augustin) und
an der Universität Fribourg zugänglich sind.
Im Oktober 2016 fand an der Universität Fribourg (Schweiz) ein Kolloquium statt, das
sich der Frage von „Ethnographie und Mission“ widmete. Junge Forscher und
Forscherinnen kehrten zu einem Thema zurück, das in letzter Zeit vor allem unter
geschichtlicher Perspektive bearbeitet wurde, und behandeln in den Beiträgen dieses
Bandes das reiche Erbe, das Georg Höltker hinterlassen hat und das eine Verständnisbrücke
zu verschiedenen Kulturen Neuguineas bildet."

"Depuis 50 ans, des recherches sont menées au sein de la Haute école de travail social de Genève. Existe-t-il une spécificité de la recherche en travail social? Comment se déploie-t-elle de la genèse à la transmission?
‘Enquêter, former, publier au cœur de la cité’ offre une multiplicité de réponses qui s’organisent autour de deux axes ; le premier axe touche au lien que la recherche en travail social entretient avec son environnement, le deuxième à son insertion dans la formation supérieure. A partir du lien entre enquête et contexte social, l’ouvrage propose une image des rapports spécifiques développés entre équipes de recherche et actrices et acteurs de la cité, qu’il s’agisse des mandants publics ou privés, du public intéressé, des professionnel·le·s du travail social, des politicien·ne·s, élu·e·s ou des étudiant·e·s.
L’ouvrage permet ensuite de se pencher plus précisément sur les modes de transmission des connaissances développées pour et avec les étudiant·e·s (qu’il s’agisse de la formation de base, du master ou de la formation continue), voire sur la genèse de nouvelles problématiques depuis la formation.
A travers cette dizaine de contributions, ce sont les enjeux qui animent la recherche en travail social qui sont mis en discussion et qui interrogent les notions de partenariat et de destinataire de l’enquête, pour aboutir à une réflexion autour des apports du travail social lui-même à la démarche de recherche et à la production de connaissance."

"La culture numérique, comme on l’affirme aujourd’hui, est-elle vraiment le latin du XXIe  siècle, à savoir le pivot essentiel pour l’instruction, la recherche avancée et la politique culturelle?
La technologie numérique exerce une influence profonde sur les sciences humaines. Aussi bien dans l’instruction de base que dans la recherche académique, elle n’offre pas seulement des outils au service des sciences humaines, mais tend à modifier leurs objectifs et leur langage, remettant en cause leur rôle dans la société et dans le système des savoirs. Ce livre, écrit par un philologue contemporain qui s’est familiarisé avec les outils informatiques dès leur apparition, est une réflexion allant à contre-courant d’une vision purement technique de la culture, des langues et de l’histoire, proposant ici une nouvelle forme d’écologie culturelle."

"This book analyses migration and its relation to socio-political transformation in Switzerland. It addresses how migration has made new forms of life possible and shows how this process generated gender innovation in different fields: the changing division of work, the establishment of a nursery infrastructure, access to higher education for women, and the struggle for female suffrage. Seeing society through the lens of migration alters the perspective from which our past and thus our present is told—and our future imagined."

"La transition énergétique en cours au sein de nombreuses sociétés industrialisées se caractérise par le passage progressif d’un système fondé sur l’utilisation illimitée d’énergies fossiles, à un système fondé sur l’utilisation d’énergies renouvelables et sur des comportements plus sobres. Cette transition affecte tous nos modes de vie. Les changements en cours, tout autant que les enjeux socio-techniques qu’ils impliquent, mettent en évidence le fonctionnement intrinsèque des sociétés. Ils donnent aussi à voir la façon dont ces dernières se pensent et se projettent.

'L’énergie et ses usages domestiques' s’intéresse dès lors aux transformations à l’œuvre dans l’utilisation quotidienne ou usuelle des ressources énergétiques. Cet ouvrage interroge notamment la tension perceptible entre les prescriptions au changement, et les pratiques routinières. Les analyses déployées ici prennent ainsi appui sur plusieurs exemples européens, et mobilisent diverses approches théoriques ou disciplinaires (anthropologie, sociologie, histoire). Elles permettent d’accéder à une compréhension plus fine des évolutions et des résistances, passées ou présentes, dans les façons ordinaires de consommer des ressources énergétiques.

La complexité de la relation à l’énergie est ainsi abordée en se plaçant du côté des acteurs, professionnels comme civils, avec l’objectif de donner à lire l’impact des choix politiques et techniques sur le quotidien des pratiques. Qu’il s’agisse d’étudier la mise en service des compteurs Linky en France, ou bien la promotion des énergies renouvelables dans différents contextes géographiques et économiques, ou encore la prise en compte de la précarité énergétique, l’ambition de ce collectif est à chaque fois de rendre visible les enjeux tant sociaux que symboliques entourant la production de l’énergie et ses usages les plus ordinaires."

"Ordnungen sind in Alltag und Gesellschaft allgegenwärtig. Wie interagieren wir im öffentlichen Raum? Welche Rituale sind in Organisationen ordnend? Wie verschieben sich etwa durch wandernde Wölfe herkömmliche Ordnungskonzepte? Ordnungen treten uns als explizite Regeln und festgeschriebene Gebote ebenso gegenüber wie als subtile Gepflogenheiten und implizite Handlungsmuster. Die empirisch-kulturwissenschaftlichen Beiträge des Bandes zeigen mittels unterschiedlicher analytischer und methodologischer Annäherungen, wie Ordnungen produziert oder transformiert werden, aber auch wo sie sicht- oder unsichtbar sind."

"This book looks at the worlding of the Global South in the process of assembling conflict resolution expertise. Anna Leander, Ole Wæver and their contributors pursue this ambition by following the experts, institutions, databases and creative expressions that are assembled into conflict resolution expertise in the Global South."

We also welcome reviews on books not mentioned here. If you want to write a review or to propose a book to review, contact the following persons:

DE /EN: Veronika Siegl: veronika.siegl@anthro.unibe.ch
FR / EN: Sylvain Besençon: sylvain.besencon@unifr.ch