Dossier

Issue 23

Agir sur soi pour agir sur autrui

Le travail affectif dans les relations entre dauphins et soigneurs

Page 53
Véronique Servais

Marinelands are entertainment companies whose main stars are marine mammals. Based on fieldwork conducted in a European aquatic park, this paper analyses how such a company deals with the many affects and emotions that intersect there: the dolphins’, the public’s, the trainers’ and the anti-captivity activists’. The first part of the paper shows that parks are engaged in a deliberate policy of affects that is used to legitimate captivity, in an international context that is globally unfavourable to it. The second part deals with trainers’ interactions with dolphins and
document the affective work that trainers operate on themselves and on their animals in order to «produce» a dolphin that is eager to work and which they can trust.

Véronique Servais est psychologue et professeure en anthropologie de la communication à l’Université de Liège. Dans une perspective pragmatiste, ses recherches visent à comprendre comment les êtres humains font advenir les animaux avec lesquels ils interagissent, et comment ceux-ci, en retour, confi rment ou déjouent les attributions qui leur sont faites. Après avoir formulé la rencontre humain-animal dans les termes du malentendu, puis travaillé sur l’enchantement, elle s’intéresse aujourd’hui, au plus près de l’expérience vécue, au rôle de l’indétermination dans le façonnement des identités qui se constituent dans le corpsà-corps de la rencontre animale. Elle a créé à l’Université de Liège un Certifi cat d’Université en médiation animale et relations à la nature.
v.servais@uliege.be