Dossier

Numéro 23

Ethnographier les affects: captures, résistances, attachements

Introduction au dossier

Page 4
Carine Plancke, Valerio Simoni

Intensité viscérale et vitale, l’affect s’est imposé comme sujet d’étude en sciences sociales durant la dernière décennie au point de déclencher un «tournant affectif» (Clough et al. 2007). L’enjeu de ce numéro est d’explorer l’intérêt de développer cette thématique en anthropologie et le potentiel des ethnographies de l’affect ou, plus précisément comme nous le suggérons, des affects. En partant d’ethnographies détaillées, les contributions de ce numéro spécial s’intéressent aux imbrications multiples entre expériences affectives et réalités néolibérales dans des contextes bien définis. Elles explorent donc des manifestations diverses de capture, de résistance et d’attachement.

Visceral and vital intensity, affect has emerged as an important subject of study in the social sciences during the last decade, to the point of triggering an "affective turn" (Clough et al., 2007). The aim of this issue is to explore the interest of developing this theme in anthropology and the potential of ethnographies of affect or, more precisely as we suggest, of affects in plural. Based on detailed ethnographies, the contributions in this special issue focus on the multiple entanglements between affective experiences and neoliberal realities, exploring various manifestations of capture, resistance and attachment in a range of empirical contexts.

Carine Plancke a soutenu une thèse en Ethnologie et anthropologie sociale en cotutelle à l’Ecole des hautes études en sciences sociales à Paris et à l’Université de Leuven. Actuellement, elle est postdoctorante au Centre de recherches sur la culture et le genre (CRCG) de l’Université de Gand et membre affi liée du Laboratoire d’anthropologie sociale à Paris. Ses articles ont été publiés dans des revues internationales à comité de lecture, telles que Africa, Cahiers d’études africaines, Anthropologie et sociétés, Social Analysis et Journal of the Royal Anthropological Institute. Elle est également l’auteure d’une monographie intitulée «Flux, rencontres et émergences aff ectives: pratiques chantées et dansées chez les Punu du Congo-Brazzaville», parue en 2014 aux Éditions Mirail de Toulouse.
carine.plancke@ugent.be
Centre de recherches sur la culture et le genre, Département langues et cultures, Rozier 44, B-9000 Gent

Valerio Simoni est chercheur senior au Département d’anthropologie et sociologie et au Global Migration Centre de l’Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève. Il a publié plusieurs articles dans des revues internationales d’anthropologie et d’études du tourisme, parmi lesquelles Anthropological Theory, The Cambridge Journal of Anthropology, et le Journal of Tourism and Cultural Change, ainsi que l’ouvrage Tourism and Informal Encounters in Cuba (Berghahn Books, 2016). Menant des recherches ethnographiques à Cuba et en Espagne, il s’intéresse dans son travail aux thèmes de l’intimité, de la pratique économique, de la moralité, du tourisme, de la migration, ainsi que du transnationalisme et de la globalisation.
valerio.simoni@graduateinstitute.ch
Département d’anthropologie et sociologie & Global Migration Centre, Institut des hautes études internationales et du développement, Maison de la Paix, Chemin Eugène-Rigot 2A, Case postale 1672, CH-1211 Genève 1